• 16Juin

    Quiberon, une île paradisiaque

    Située dans le Morbihan, Quiberon est un des plus beaux lieux de la Bretagne, qui pourtant en compte beaucoup.

    Un peu d’histoire

    Nommée Kiberen en breton, Quiberon n’a pas toujours été une presqu’île : ce n’est qu’aux alentours de l’an mil que le sable charrié par les marées a relié ce qui était alors une île au continent, par une étroite langue de terre.

    Peuplée depuis le mésolithique, comme en témoignent les nombreux mégalithes qu’on peut encore admirer aujourd’hui, (menhirs, dolmens et une très belle allée couverte, au bord de la plage) la presqu’île de Quiberon a toujours présenté un climat et des conditions de vie très favorables.

    Puis, les Celtes gaulois sont arrivés, et Quiberon est devenue une partie du territoire Vénète, peuple qui a donné son nom à la ville toute proche de Vannes.

    Ensuite, Quiberon a connu le sort de l’ensemble de la Bretagne, marqué par un fait historique majeur : l’invasion en 1746 par une flotte d’une quarantaine de vaisseaux anglais, et une bataille sanglante qui força les troupes françaises et la population à abandonner le terrain.

    Plus tard, pour éviter ce genre de tentative hostile, les autorités décidèrent de fortifier la presqu’île, en particulier avec le fort de Penthièvre.

    Mais l’épisode marquant dans l’histoire de Quiberon est le débarquement, en 1795, de plus de cinq milles émigrés royalistes, appuyés par l’Angleterre et les Chouans, qui furent battus par les troupes républicaines commandées par Hoche.

    Des paysages magnifiques et sauvages

     

     

    Idéalement située sur l’Atlantique, dans le Golfe du Morbihan, Quiberon bénéficie d’un climat très doux, protégé par l’influence tempérée des grands courants océaniques.

    A l’ouest, on peut découvrir le spectacle grandiose de la Côte sauvage, ensemble chaotique de grands rochers battus par l’océan, qui abritent de nombreuses espèces animales et végétales spécifiques : genêts, œillets sauvages, bruyères mauves et jaunes.

    On y trouve dans les criques modelées par les vagues une profusion de coquillages, coques moules, palourdes, couteaux…

    Les amateurs de photographie y trouveront des sujets pittoresques, et les amateurs de randonnée des très belles promenades à pied ou à vélo.

    Non loin, les visiteurs férus d’histoire et de paysages magiques peuvent visiter les sites de Carnac et de Kermario, les plus grands alignements mégalithiques du monde.

    Une presqu’île touristique

    La ville même de Quiberon possède une dizaine de plages de sable fin, très agréables et encore peu saturées par le tourisme de masse.

    Abritées des caprices de l’océan par la langue de terre constituée par la presqu’île, elles présentent des caractéristiques de températures presque méditerranéennes.

    Pour le bien-être et la détente, la ville possède aussi un très important centre de thalassothérapie, fondé par Louison Bobet, un ancien champion cycliste.

    La ville même de Quiberon offre tout au bout de la presqu’île,  toute une structure d’accueil hôtelière et des terrains de camping.

    Idéalement située, Quiberon est donc un lieu de destination idéal pour tous les amoureux de la Bretagne, qu’ils soient amateurs de loisirs actifs ou de repos et de détente.

    kertourisme

    Trouvez vos locations en Bretagne avec kertourisme.net

    Un grand merci à huguesloup56l pour cette vidéo

     

    Tags:

6 Comments to Quiberon une île paradisiaque, et la Côte Sauvage!

  • La Côte Sauvage est un lieu grandiose, un endroit où l’on ne peut qu’admirer la force et la beauté de l’océan, et où on se sent tout petit…
    Dommage que l’accès à Quiberon, de par sa configuration, soit si difficile en été!!!

    • Quiberon est reliée au continent par le tombolo, flèche de sable façonnée par les courants au fil du temps,et de là on a une superbe vue sur l’océan;Mais autrefois l’île était accessible à marée basse.L’homme a surélevé, renforcé et élargi cet isthme.
      La côte sauvage, s’étendant sur plus de 8 kilomètres,offre aux amoureux de la nature un spectacle de criques ,de petites plages,de pointes rocheuses et de falaises escarpées où viennent se jeter des vagues impressionnantes ,et dangereuses par mauvais temps pour les touristes trop aventureux.
      Quiberon laisse un souvenir de la nature à l’état brute.

  • Un très joli endroit, heureusement que la côte Sauvage à été protégée. Pout ma Part je préfère Portivy et Saint pierre de Quiberon, qui n’ ont pas trop été urbanisé

    • Les Bretons ont su préserver la nature de ces frasques humaines et bien heureusement d’ailleurs pour les amoureux de la mer qui se donnent à coeur joie à faire des randonnées le long des nombreux sentiers côtiers entre terre et mer!Bien évidemment Portivy et St pierre de Quiberon sont les témoins de cette nature préservée!La Bretagne, pour ceux qui la dénigrent(???), vaut que l’on y aille et que l’on apprécie ces fantastiques images et monuments offerts à notre oeil tout admiratif!

  • claudine dit :

    Bonjour André,

    Tout simplement magnique,magique et les images comme dans mes souvenirs.

    Claudine

    • Oui il est surprenant de voir autant de paysages aussi magnifiques les uns que les autres en Bretagne!Cette terre nous donne une impression d’évasion nous les amoureux de la nature et de ce riche patrimoine culturel..Il suffit de s’attarder en Bretagne, on y prend goût et l’on revient assister à ces superbes moments que nous donnent ces côtes déchiquetées par la mer et ces villages au caractère bien trempé!




Paradis sauvage | Mentions Légales