• 19Août
    Categories: Les îles françaises de Bretagne Commentaires fermés sur île de Crozon île naturelle située dans le Finistère

    Située dans le Finistère, la presqu ’île de Crozon est un véritable paradis naturel. Langue de terre en forme de croix reliée par un isthme étroit au centre de la baie qui s’ouvre à l’extrême pointe de la Bretagne. Elle possède la singularité d’être située dans deux parcs naturels régionaux : le Parc naturel d’Armorique pour les terres, et le parc naturel régional de la mer d’Iroise pour les eaux qui l’entourent.

    Une histoire ancienne et mouvementée

    Avant d’être un lieu de tourisme privilégié, la presqu’ île a connu une destinée ancienne et chaotique. En effet, la situation stratégique de cette langue de terre cruciforme a de tout temps été enviable : en la contrôlant, on peut surveiller l’accès à la rade de Brest et interdire la navigation dans la baie. L’étroitesse de l’accès terrestre la rend facile à défendre et assure la sécurité de l’ île et ses occupants.

    Tout au long de la longue histoire de l’occupation humaine de la presqu’ île de Crozon, remontant à l’âge du fer, elle a toujours été fortifiée, soit pour interdire une invasion ennemie, soit pour assurer son rôle de réduit stratégique. Aujourd’hui, il existe encore des installations militaires, dépendant du port de guerre de Brest : base des sous-marins de l’île longue, entrepôts souterrains de missiles, base aéronavale à Lanvéos-poulmic.

    Plus pacifiquement, les touristes actuels peuvent suivre la route des fortifications, qui est un itinéraire touristique permettant de découvrir les installations militaires anciennes, au nombre d’environ 150 :
    une tour Vauban,
    une motte féodale,
    de très nombreux blockhaus,
    érigés par les Allemands pendant la Deuxième Guerre mondiale.

    Les amoureux d’histoire pourront, près de la pointe de Pen Hir, visiter un remarquable mémorial de la bataille de l’Atlantique. Comme souvent en Bretagne, les sites à visiter sont tellement nombreux qu’un seul séjour dans la presqu’ île est souvent insuffisant. On a l’embarras du choix, entre les monuments anciens, comme la très belle chapelle Notre-dame de Rocamadour et sa collection d’ex-voto, et les promenades dans les rues de Camaret qui ont su préserver leurs maisons anciennes.

    La presqu’ île présente son patrimoine naturel

    La presqu’ île présente une multitude de pointes et de caps, qui prolongent des falaises sans cesse érodées par les assauts de la mer. La côte est sauvage, ainsi que les terres environnantes, sur lesquelles l’agriculture a peu d’emprise. Il s’agit plutôt de landes et de tourbières, d’un aspect présentant toutes les nuances du vert, ponctué par les couleurs jaune vif ou violette des ajoncs, des genêts et des bruyères.
    La géologie est également remarquable : les affleurements rocheux sont nombreux, donnant un aspect primitif et parfois désolé à l’ensemble.

    Des navettes permettent de faire le tour de la presqu ’île, et aussi de visiter les grottes de Morgat, accessibles uniquement par voie de mer. Morgat abrite une belle plage, et une station balnéaire très réputée, ainsi qu’un port de plaisance. La faune est également bien représentée, avec une multitude d’oiseaux marins, qui trouvent à se nicher dans les falaises et à se nourrir, grâce à l’abondance de poissons dans les eaux de la mer d’Iroise.

    Merci à QuiberonBelleile pour cette vidéo

     

Comments are closed.




Paradis sauvage | Mentions Légales