• 05Juin

    La Bretagne est depuis toujours un bastion de l’esprit Celte, imprégné de légendes et de mysticisme. L’imaginaire de ces peuples restés longtemps païens et proches de la nature a permis de constituer un trésor de mythes et d’histoires qui se perpétuent encore.

     

    La patrie des lutins

    Au cœur du folklore breton résident les korrigans, lutins facétieux et fantasques, qui sont aussi nommés poulpikets ou encore ozégans. Ces créatures de petite taille sont censées ne pas posséder d’âme, et symbolisent les forces élémentaires de la nature. Capables de fabriquer de l’or et de détecter les trésors cachés, ils sont fabuleusement riches, mais peu partageurs. De nombreuses légendes bretonnes content comment des paysans ou des pêcheurs, pauvres mais malins, réussirent à déposséder les korrigans avares d’une partie de leur richesse par la ruse ou par le courage. Comme leurs homologues irlandais, les leprechauns, les korrigans peuvent parfois être bienveillants, et aider les pauvres gens dans l’accomplissement de tâches ménagères, aussi il est bien vu de leur laisser une part de gâteau et un peu de lait dans un coin de la cuisine, afin de s’attirer leurs bonnes grâces.

    La terre du roi Arthur

    Arthur était un roi semi-légendaire du cinquième ou sixième siècle qui aurait vécu en Grande-Bretagne, mais dont la légende parcourt aussi l’Armorique. Secondé et conseillé par le grand mage Merlin, rejeton d’une nonne et d’un démon, Arthur consacra son existence à la poursuite du Graal, aidé dans sa tâche par les chevaliers de la Table Ronde. Selon la légende, à la mort d’Arthur, Merlin revint dans la forêt immense qui recouvrait la Bretagne armoricaine à l’époque, Brocéliande. On dit que le dernier vestige de cette forêt primitive est situé dans la commune de Paimpont, dans le Morbihan, où l’on peut voir le tombeau de Merlin, entre autres vestiges mégalithiques.

    Un bestiaire fantastique

    Comme toute région où la nature est respectée et préservée, la Bretagne est riche d’animaux légendaires et fabuleux. On ne compte plus les histoires d’animaux parlants, ou détenteurs de secrets magiques. Parmi eux, on peut noter le sanglier blanc et immortel nommé Tourc’h, qui était en réalité un roi transformé en sanglier en punition de sa mauvaise conduite. On raconte qu’Arthur tenta toute sa vie de capturer l’animal fabuleux, mais en vain. Cette légende rappelle l’importance que le porc sauvage possédait dans le l’imaginaire celte, qui voyait en lui le symbole de la force et du courage.

    L’Ankou, moissonneur des morts

    L’Ankou est un homme sinistre, grand et maigre, muni d’une faux. Selon la légende, il s’agit du dernier mort de l’année, chargé de moissonner les âmes. Menant sa sinistre charrette tirée par deux chevaux, il parcourt la lande et s’arrête à chaque lieu où réside un moribond, de la plus humble chaumière au plus orgueilleux manoir, exprimant ainsi l’idée que la mort touche aussi bien les pauvres que les puissants.

    La Bretagne une multitude de légendes

    Il faudrait des centaines de pages pour recenser les contes et les légendes de la Bretagne. Nous reviendrons plus en détail sur certaines de ces histoires, et sur leurs variantes locales recueillies par les mainteneurs de mémoire.

     

    Merci à myrealyme· pour cette vidéo

    Tags:

2 Comments to LA BRETAGNE UNE TERRE DE LÉGENDES

  • j’aimerais bien aller en vacance ^^ j’ai trouvé l’endroit magique pour me reposer ^^

    • Je vous souhaite de visiter cette région aux paysages enchanteurs et au patrimoine culturel riche!Si vous aimez la mer et la nature vous aurez une impression de jamais vu tant le spectacle offert suffira à votre curiosité et à votre repos!




Paradis sauvage | Mentions Légales