• 08déc

    Cet article a pour but de rendre hommage aux marins pêcheurs bretons, ces aventuriers qui, par beau temps ou tempête, font preuve de courage, d’abnégation et de passion, qui les poussent toujours à repartir au péril de leur vie. Les hommes de la mer et leurs superstitions, le rude métier de ces travailleurs de la mer aux côtes si déchirées, l’attente des femmes à terre, la mer qui peut donner et faire vivre, mais qui peut aussi prendre ces hommes solides et courageux…Hommage aux pêcheurs !

    hommage aux pecheurs

     


    Le départ au petit matin

     

    La pleine lune éclaire le bateau et l’équipage embarque pour une journée de dur labeur. L’équipage se serre la main, une poignée de main chaleureuse, avant de monter sur l’embarcation. Qu’est-ce qui pousse ces hommes à se lever aux aurores pour passer une journée ou plusieurs jours sur un bateau ? Ce métier, qui est perpétué de père en fils depuis toujours, est un travail très difficile.

     

    Il faut être fort pour monter sur un bateau, mais aussi intelligent parce qu’il y a tellement de choses à savoir qu’on pourrait s’emmêler les pinceaux : les cartes maritimes, le balisage des bouées et des phares et surtout l’océanographie. Pour être pêcheur il faut connaître l’océan et lui faire confiance.

     

    Un métier dur et admirable , hommage aux pêcheurs

     

    Les hommes même très jeunes restent motivés parce que malgré les contraintes, ils aiment ce métier qui était celui de leur père et de leur grand-père. La mer les attire, malgré ses vagues deux fois plus hautes que le bateau par mauvais temps et ces creux qui vous font penser que vous êtes dans un grand huit. Les journées en mer ne sont jamais les mêmes et il se passe toujours quelque chose de nouveau.

    hommage des pecheurs de retour

     

    Des femmes fortes et fières

     

    La journée est belle,   la mer est calme et l’odeur du café se mélange au gasoil pendant que le bateau quitte le port. Etre une femme en Bretagne n’est pas chose facile, il faut avoir la force de rester à terre et surtout avoir le cœur bien accroché pour attendre la fin de la journée.

     

    C’était il n’y a pas si longtemps, les femmes s’occupaient des enfants, de la maison, prenaient toutes les décisions, comptaient l’argent, pendant que les hommes étaient sur l’eau. Entre elles, les femmes se sentaient plus fortes, et s’aidaient quand une mauvaise nouvelle arrivait.

    Un grand merci à annemeraude

    Image de prévisualisation YouTube

     

    Partons, la mer est belle, embarquons-nous pêcheurs

     

    La journée est belle et calme ce jour de départ. Il faut parler fort pour se faire entendre, mais la bonne humeur est là. En arrivant dans la zone de pêche, un bruit de chaîne réveille ceux qui se sont assoupis et leur fait comprendre qu’il faut commencer le travail.

     

    Le geste est rapide et précis, il n’y a pas le droit à l’erreur et chacun connaît son rôle sur le bateau. Pendant que le filet s’attarde à plusieurs mètres de profondeur, les hommes ne restent pas inactifs, il y a toujours quelque chose à faire, nettoyer, ranger ou réparer. Quand le filet remonte, le chargement se pose sur la table de tri et les hommes commencent le tri des poissons et autres crustacés.

     

    Après plusieurs descentes et remontées, le bateau rentre au port avec son équipe épuisée mais entière, rassasiée de cette pêche miraculeuse. Les femmes les accueillent à bras ouverts et soulagées de les voir rentrer sains et saufs à la maison. Encore une pêche sans obstacle, malheureusement cela ne se passe pas toujours ainsi. Le métier de pêcheur est un métier à risque qui n’est plus  aussi valorisé qu’avant. La passion de ces hommes pour les métiers de la mer reste intacte, ils ne se laissent pas abattre malgré les changements climatiques, les tempêtes, les accidents. Les hommes sont toujours motivés pour nous fournir du poisson frais sur nos tables et que ce métier perdure

     

    andré signature

    Vous aimez la Bretagne et les paysages Bretons ?

    Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir mes articles directement dans votre boite mail…

26 commentaires to Hommage aux pêcheurs bretons

  • vilain simone dit :

    bravo André !!! cet hommage pour ces chers marins, qui bravent les nuits et tous les temps pour ramener un peu de poisson et aller de plus en plus loin a chaque fois, !! avec un risque périlleux comme tu le dit si fort dans les tempêtes…………
    ces femmes sont très fortes il faut être né dans ce rude pays pour pouvoir supporter,, tu as fait un super hommage !!ils le méritent
    félicitation

    • huertas dit :

      Je ne pouvais parler de la Bretagne sans rendre hommage à ces hommes qui , par tous les temps , font un dur métier et je peux le dire chapeau bas messieurs!

  • vilain simone dit :

    du fond des mers ces marins te remercie ,,
    félicitation pour cet hommage !!super avec la musique c’est émotionel

    • huertas dit :

      Peu de gens connaissent le métier de pêcheur , aussi j’ai voulu par cet article leur rendre hommage le plus humblement possible!

      • vilain simone dit :

        bonsoir, oui difficile d’imaginer le dur métier d’un marin,, mais cet article ,nous le démontre bien
        merci pour eux et félicitations pour cet écrit………..

        • huertas dit :

          Bien évidemment je ne pouvais que rendre un modeste hommage à ces gens que j’ai côtoyés dans ma prime jeunesse réalisant la difficulté de leur dur métier!

  • MERCI! BRAVO aux pêcheurs à qui on devrait penser en savourant le poisson dans l’assiette!

    • huertas dit :

      Quoi de plus naturel que de rendre hommage aux marins pêcheurs qui effectuent leur travail avec passion afin de satisfaire nos papilles!

  • Marie Rollin dit :

    Merci André pour cet hommage à des hommes dont j’admire le courage depuis les récits que j’ai lus dans mon enfance. Même si leur tâche est moins rude que par le passé, il faut néanmoins toujours autant de force et de volonté et de connaissances face aux éléments qui eux sont toujours aussi dangereux.

    • André dit :

      Il était important pour moi de reconnaître le Métier de marin pêcheur car j’ai toujours admiré ces hommes faisant leur métier au mépris des dangers de la mer…

  • houel dit :

    bonjour a vous André

    la mer source de la vie, avec ses fond inconnus
    qui donne a l humain son repas de chaque jour,
    bravo a ces pécheurs au travail souvent méconnu
    qui affrontent la mer avec rage et avec amour.

    le mérite est tout a leur travail,un métier honorable
    votre humilité est votre respect est touchant
    votre idée de passer ce message très respectable
    l humanité a le devoir d en avoir parti prenant

    michel h

    • André dit :

      Bonsoir à vous
      Il est fort plaisant de lire ce commentaire car j’ai voulu ,par cet humble article rendre hommage aux marins pêcheurs dont le métier est fort dur et j’ai pu m’en rendre compte ayant été en haute mer avec eux mais j’étais jeune et j’avais été très impressionné par leur courage leur abnégation et leur bonne humeur! encore chapeau messieurs!
      Je note que vous avez le don de mettre en phase vos mots et en vers! merci et joyeuses fêtes de fin d’année!

  • très bel hommage amplement mérité

  • huertas dit :

    Oh c’est humblement que j’ai voulu leur rendre hommage, leur métier si dur doit être reconnu mais….

  • martine dit :

    Respect a tous ces Hommes !!!!

  • vilain simone dit :

    si vous permettez, de mettre en poésie, ces quelques mots pour ces marins..
    ********
    Toi marin,qui part de bon matin
    avec soleil ou crachin,
    mer belle ou déchaînée
    pour aller déployer tes filets!!!

    Un verre à la main, entre copain, au bar
    ça ne peut plus attendre demain!!!
    Voici venue l’heure du départ!!!
    dans la lueur du petit matin,

    Il part pour des heures de labeur
    pendant que la femme pleure.!!!!.

    Simone

  • vilain simone dit :

    et quand je trouve un coeur de granit, je pense a un marin c’est peut être son coeur qui revient sur la terre cristalisé!!!

    • André dit :

      Il est vrai qu’en parcourant la Bretagne, on trouve des objets à forme humaine et notre esprit vagabonde au fil des rencontres de ces formes…

  • LAURENT Brigitte dit :

    Un grand merci à André et à Annemeraude pour ce coup de chapeau aux marins et à leurs femmes Ils le méritent vraiment Nous leur devons beaucoup en effet

Laisser un commentaire